Respect de la physiologie, accoucher sans péridurale, salle nature, ... Les termes qu'on associe à l'accouchement sont de plus en plus nombreux. Mais en fait, on a chacun une interprétation propre de ces termes. Leur utilisation peut donc être trompeuse. Je préfère donc parler d'accouchement respecté.

Quand on parle d'accouchement respecté, il y a quelques fondements qui sont essentiels. Des questions à se poser, une introspection à faire pour savoir exactement vers quoi tu veux aller, ce qui t'anime de l'intérieur. Ensuite, mettre en place ce qu'il faut à l'extérieur de toi pour pouvoir donner la vie dans des conditions qui te conviennent.

L'essence d'un accouchement heureux ?

  • Avoir confiance en toi : pour affirmer tes choix, tes limites, tes valeurs. Cette confiance te permettra aussi de mieux communiquer avec les personnes impliquées dans ton accouchement (proches, pros, médecins, ...) et de construire un contexte d'enfantement qui te ressemble. Mais cette confiance en toi implique également une confiance en ton corps et ses capacités à gérer ce qui vient : la naissance de ton bébé, et les semaines qui suivent.
  • Le sentiment de sécurité : de quoi as-tu besoin, toi, pour te sentir en sécurité ? Quand je dis quoi, c'est très large : qui, quoi, où, quand, comment ? Prends le temps d'y réfléchir et laisse la possibilité à ces repères rassurants d'évoluer au fil des jours. Rien n'est figé dans le marbre.
  • La capacité à lâcher prise : celle-ci n'est possible, d'après moi, que si les deux premiers points sont acquis. En effet, à partir du moment où tu sais ce dont tu as besoin, et que ces besoins ont été établis et discutés avec les personnes de confiance qui t'entourent le jour J, tu pourras te laisser aller à lâcher prise.

Les mots "méditation" ou "relaxation" peuvent faire peur alors que ...


Et lâcher prise, on apprend ça où ?

En fait, c'est très personnel.

Lâcher prise quand on accouche, c'est comme emmener ton esprit en balade en forêt. La première fois que tu parcours cette forêt, tu ne distingues pas bien les sentiers, tu peux se sentir déboussolé, et être vite fatigué car cette promenade te demande une vigilance constante.
Sauf que si tu retournes t'y promener toutes les semaines, voir même tous les jours, à force de le pratiquer, le sentier sera plus visible. Tu trouveras tes points de repère, et tu finiras par flâner sans même devoir réfléchir, en pilote automatique. Tes jambes marcheront pendant que ton esprit vogue librement.

C'est exactement ça, le secret pour accoucher paisiblement. Connaître l'environnement dans lequel tu es, t'y sentir en sécurité, faire confiance à ton corps, le laisser faire son job et laisser ton esprit partir où la naissance de ton bébé t'emmène.

Cet apprentissage, tu peux le faire de différentes façons, et il ne faut pas spécialement une préparation orientée grossesse pour le faire. Explore ton corps, bouges-en les contours et prends contact avec tes sensations intérieures. Ressens comment ta respiration impacte la détente, la variation d'espace dans ta cage thoracique, le poids de tout ce qui repose sur ton périnée. Apprends les différentes orientations de ton bassin, l'impact de la position de ton sacrum et le confort que tu peux trouver dans ses différentes positions.
Fais ça sur un ballon, en marchant, dans la légèreté de l'eau ou sur le confort d'un tapis de yoga. Peu importe.

Et dans cette connaissance de ton corps, vas trouver les sensations qui te permettent de mettre tes pensées au repos. De lâcher les tracas du quotidien pour te connecter à toi, ta respiration et la présence de ton bébé.

La salle nature ne garantit pas un enfantement respecté, et la césarienne n'est pas forcément source d'angoisse. Vouloir à tout prix se passer de péridurale n'assure pas l'absence d'interventions médicales inutiles.

L'essentiel c'est vraiment toi qui en est le centre : toi, tes besoins, ta sécurité et les personnes de confiance que tu as choisies pour t'accompagner dans cette expérience hors du commun.

Et le lien que ton bébé t'apprends à tisser avec toi-même, avant même sa naissance, est ton outil le plus précieux.